Trace d’un avocat musicien

Explorer la Villa Viron fût une très bonne expérience, mais vous commencez à me connaitre et vous savez que je suis toujours à l’affût de petits patrimoines en péril. Parmi mes projets, je tenais absolument à visiter une autre demeure avant qu’elle soit définitivement en ruine. Un mois après la villa, il est temps de se rendre au célèbre « Manoir de l’Avocat ».

Après avoir traversé une voie de gadoue, j’arrive facilement à l’arrière du bâtiment. Mon premier constat est mélangé entre l’incertitude de découvrir davantage de pièces et la peur de rater quelque chose d’important. Le lieu étant complètement rongé par la mérule et avec un escalier en partie effondré, je décide de ne pas accéder au premier étage de peur à ce que le plancher se dérobe sous mon poids. Cela ne m’a pas empêché d’apprécier les découvertes que j’ai pu faire, et notamment de voir les deux magnifiques pianos ainsi que la multitude d’objets que regorge chaque salle.

L’histoire du lieu est très mystérieuse : aucune information sur la date de construction du manoir, ni de durée d’abandon, ni de passé fondé. Tout ce que je sais, c’est que la famille d’un prétendu avocat avait quitté la demeure en raison du mérule. Des tentatives de sauvetage ont été menées par l’Etat, mais toutes ces procédures ont connu un échec. A l’heure actuelle, le parasite a infecté toutes la demeure, menaçant celle-ci de s’effondrer sans que personne s’en rende compte.

Ce qui me surprend le plus, c’est le nom donné à ce manoir par la communauté de l’urbex : On retrouve effectivement des bouquins et des documents liés à la profession d’avocat, mais on remarque aussi, à travers les tas d’objets, des intérêts pour la musique, la mécanique, l’électronique et même la chimie. Ce qui fait la célébrité du lieu, c’est les deux pianos : l’un est relativement classique, mais l’autre est plus prestigieux dû à son origine, sa rareté et ses finitions, une vraie pépite malgré sa décomposition naturelle. A ma grande déception, la salle de billard est totalement mangée par l’humidité et la structure est provisoirement soutenue par des poutres de support. Reste à savoir si ces installations de fortune aideront à ne pas voir cette bâtisse s’ensevelir…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s